Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2017

cheval de Troie ???!!!

Quelqu'un sonne à la porte chez ma fille. À l'interphone, à sa grande surprise, elle entend : "Bonjour madame, je m'appelle "xy, le petit". Vous me connaissez ?" - "Bien sûr que je te connais. Tu es venu comment ? Tu es seul ?" - "Mon papa m'a déposé". Ma fille descend vérifier si le père (que j'avais nommé XY et qui est aussi le papa de Bébichon), n'est pas présent quand même. Ce n'est pas le cas. Elle fait monter l'enfant. Il a 13 ans maintenant. Il y a 5 ans et demi qu'elle ne l'a plus vu.

Cette visite, bien que saisissante, n'était quand même pas une totale surprise. En effet, il y a un peu plus d'un mois, ma fille et Bébichon avaient rencontré la mère et le frère de XY ainsi que la fille de ce dernier. Autrement dit, la grand-mère paternelle, l'oncle et la cousine de Bébichon. Ils avaient pris un verre ensemble et bavardé gentiment. Bébichon avait été très content de faire la connaissance d'une partie de sa famille. Cela avait ranimé en lui le désir de voir son demi-frère, ce qu'il demandait depuis longtemps. Ma fille avait conseillé à son ex belle-mère de ne pas parler de cette rencontre afin d'éviter la colère de XY, mais elle savait bien que c'était mission impossible. Il fallait dès lors s'attendre à une réaction de la part de l'homme avec qui elle a partagé sa vie pendant 4 ans. Et ce qui devait arriver arriva ... La grand-mère parla ...

Si l'on ne connaissait pas le dessous des cartes, on pourrait trouver sympa de la part du papa de donner l'occasion aux enfants de se rencontrer, sans s'imposer lui-même. C'est mal le connaître ! Le but n'était certainement pas la discrétion, sinon pourquoi avoir attendu si longtemps. C'est une réaction aux échanges que sa mère et son frère ont eu avec ma fille et Bébichon. En effet, après une heure trente environ, le voilà qui téléphone au portable de son fils aîné pour l'avertir qu'il vient le chercher. Et il lui demande de lui passer ma fille. Celle-ci refuse de lui parler. Il insiste. Elle tient bon. Le truc du cheval de Troie n'a pas marché.

Le petit xy s'en va. Aucune disposition n'est prise pour se revoir. Bébichon n'est pas content de n'avoir pas pu rencontrer son père. Il accuse ma fille. "C'est toi qui ne veut pas !"

Ma fille, déjà extrêmement tendue en temps normal, l'est encore un peu plus maintenant. Tout peut arriver. XY, blessé dans son ego surdimensionné, pourrait se livrer à quelque représaille, genre arracher sa plaque d'immatriculation, détériorer sa boîte aux lettres ou autre. Vexé, il pourrait aussi reprendre les démarches juridiques pour "voir" Bébichon. Ne serait-ce que pour emmerder ma fille et la punir de ne pas avoir voulu lui parler. Du coup, ma fille a pris les devants en contactant son avocate pour lui demander d'obtenir pour elle la garde totale de Bébichon, sur base de l'absence totale de contact entre le père et l'enfant et le non paiement absolu de paiement de pension alimentaire.

XY, le retour ! C'est le titre que j'aurais pu donner à ma note.

 

04/05/2017

Nouvelle double adoption

Depuis samedi, ma poule a deux nouvelles copines. Elle ne les a pas accueillies chaleureusement ! "C'est quoi ces intruses sur mon territoire ?! Ouste !" Quant à Laly et Mika, elles étaient très intéressées par ces 2 boîtes en carton d'où émanaient des odeurs suaves et des sons captivants. Mais l'une des poules n'a pas eu froid aux yeux. Elle a piqué en plein milieu la truffe curieuse, à travers le treillis. Elle ne s'est pas attendue à ça, la pauvre Laly ! Autant dire qu'elle s'est retirée d'un coup, geignant, puis aboyant contre la vilaine petite nouvelle !

WP_20170429_17_52_15_Pro.jpg

<- La brune, c'est une des nouvelles.

La claire, c'est l'ancienne.

->IMG_6578.JPG

28/04/2017

Mon p'tit travailleur, mon p'tit artiste.

Mardi, Bébichon était malade. Enfin, pas trop quand même. Je l'ai emmené chez le médecin. Puis, comme il n'allait pas si mal, on a fait des activités, comme si de rien n'était.

IMG_8248.jpgIl m'a accompagné à la maison de retraite. Il m'a prévenu qu'il n'avait pas envie de faire des bisous aux gens. Je l'ai rassuré. Personne n'est obligé d'embrasser qui que ce soit contre son gré. On a fait des badges avec les résidents. Il en a eu 7 et j'ai dû un peu freiner sa boulimie. Il a aussi pu pousser la chaise roulante d'une résidente (légère) pour la ramener dans sa chambre.

Le lendemain, on a broyé des branches. Il était fasciné par le fonctionnement de la machine et par le résultat dans le bac de récupération. Il m'a bien aidé avec ses petits gants de jardin à sa taille.

IMG_8254 (1).jpgIl a aussi bricolé. Des formes avec de la plasticine (pâte à modeler) qu'il a laissé sécher.

IMG_8251.jpgEnsuite, il a retrouvé un reste de plâtre avec lequel on avait fait un jour un schtroumpf. Il s'est souvenu qu'il avait vu dans le garage un petit ravier contenant du ciment, en principe périmé. Il l'a mélangé avec le plâtre, a rajouté de l'eau et déclaré qu'il allait attendre que ça sèche. Comme son mélange ressemblait plus à un liquide grisâtre qu'à une pâte, je l'ai prévenu qu'il y avait beaucoup trop d'eau. Que ça ne sècherait pas. Il a enlevé le superflu et peu de temps après c'était sec. J'étais moi-même étonnée. Alors, il l'a peint. Moi, sa peinture m'a fait penser à un trou noir dans l'espace. Mon inconscient qui parle sans doute.

IMG_8250.jpgDans la foulée de son enthousiasme artistique, il a terminé de peindre le schtroumpf. Tout fier, il me l'a montré. J'ai fait remarquer (bêtement, vous allez comprendre pourquoi) qu'il y avait de grosses coulées bleues sur le pantalon blanc. Mais il faut croire que je n'y connais rien. Il m'a rétorqué, très sûr de lui, que c'est comme ça les œuvres d'art. Parfois, ça coule ! "Ah d'accord ! Alors, c'est très bien !"

J'ai aimé ce concept !

Il est adorable ce petit travailleur-artiste !