Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2021

Les incohérences

Je me suis demandé pourquoi j'avais réagi si fort à la dernière vidéo que m'avait envoyée ma fille. Sans doute parce que j'avais l'impression que ses délires complotistes s'étaient un peu calmés. Elle était à la recherche d'un nouveau boulot. Elle semblait sortie de sa dépression. Elle était plutôt joyeuse, positive. J'ai ressenti cette vidéo comme une récidive. Vous savez, comme quand on vous déclare que vous êtes en rémission après un cancer invasif et que brutalement on vous annonce que finalement non, la maladie est toujours là ! Mon espoir était foulé au pieds !

Je remercie Chaourcinette et Agathe pour leur bienveillance et leurs conseils pour que je me protège. Ça me touche. Mais je dois dire que le soir-même où je me suis tant énervée, je me suis à nouveau sentie moi-même. Et même si cette histoire occupe mon esprit chaque jour, elle ne me mange pas (ou plus) la tête, selon l'expression d'Agathe. Oui, ça grignote par moment, ça gratte fort parfois, comme le jour de la vidéo, mais je trouve que c'est ponctuel et donc assez gérable. La pression redescend et s'évacue ... grâce à mon mari avec qui j'en discute beaucoup. Et grâce à mon blog et celles qui me soutiennent.

Je ne suis pas obligée de regarder les vidéos que ma fille m'envoie, c'est vrai. Je ne les ai d'ailleurs pas toutes visionnées jusqu'au bout. La dernière ne durait même pas une minute. Je l'ai donc regardée. Et j'ai réagi. Je lui ai demandé si le fait que Joe Biden soit remplacé par un sosie était pour elle une vérité, une possibilité ou une probabilité. Elle y croit à 95 % et me précise que le "faux" est un acteur, Arthur Roberts et que le "vrai" est à l'hôpital. Tiens, tiens ! Avant ça, elle disait qu'il était mort. Et l'introduction de la vidéo annonce qu'il est emprisonné à Guantanamo. Il faudrait savoir ! Je lui fais remarquer ces incohérences et elle me répond que les sources étant différentes, les histoires le sont parfois aussi. Je lui réponds que donc on ne peut jamais savoir quelle est la bonne version et que de toute façon ce ne sont que des hypothèses, des conjectures, des "possibilités". Aucune preuve.

Je lui avais par ailleurs demandé de m'expliquer qui organisait toute cette histoire de remplacement par des sosies et d'emprisonnement des chefs d'états et autres (le pape notamment). Et quel était le sens de cette mise en scène. Dans sa réponse, elle parle des parties en cause, du côté obscur et du côté de la lumière comme elle les nomme (les bons et les mauvais quoi !) Je lui fais remarquer qu'elle ne répond pas à ma question : qui et dans quel but.

Je lui avais aussi demandé qui était au courant de ce subterfuge, invraisemblable à si grande échelle. Biden est tellement entouré et personne n'aurait rien remarqué ? Ses collaborateurs, sa famille ? Et l'entourage de l'acteur/sosie non plus ? Ou alors ils sont tous de mèche, tous menacés s'ils parlent ou tous des sosies qui sait ?

Je n'ai pas l'impression que mes remarques lui ont plu. J'attends sa réponse.

Commentaires

Ta fille a-t-elle besoin d'une explication à tout ? Logique ou pas ? Est-ce lié à un manque de confiance ? En elle, en les autres ? A priori, pas en toi, puisque malgré le fait que tu la contres, elle continue t'envoyer des vidéos complotistes. Elle veut te convaincre ? Peut-être est-ce une manière de garder contact avec la réalité ?
J'imagine ta déception lorsque tu as pensé qu'elle allait bien et non. C'est bien difficile, il m'est arrivé de ressentir la même chose avec ma fille aînée. Je suis optimiste, ai tendance à penser que tout va bien jusqu'à la fois me montrant qu'elle n'est pas tirée d'affaire. Le sera-t-elle un jour ? Je ne sais pas.
Soyons présentes à notre mesure, comme nous pouvons, sans que ce soit à notre détriment ou à celui de nos autres proches.
Bonne semaine.

Écrit par : Chantal | 02/08/2021

Répondre à ce commentaire

Besoin d'une explication à tout ? C'est en tout cas ce qui joue chez beaucoup de complotistes, suite à une méfiance accrue vis-à-vis des politiques, une angoisse face à l'inconnu que représente un virus dont on savait si peu au départ. Un besoin de réponses claires. Mais je ne sais pas la totalité de ce qui se joue pour elle en particulier. Un des aspects est que ses "connaissances" flattent son ego. Mais cela a un revers. Personne de proche ne la suit dans ses fantasmes. Essaie-t-elle de me convaincre ? Je n'en suis même pas sûre. Quand elle me parle, je n'ai pas ce sentiment. Elle raconte, comme elle me raconterait ce qui se passe au boulot. Je ne sais pas si elle va sortir un jour de cette spirale complotiste, comme tu ne sais pas si la tienne va guérir un jour. Toi comme moi naviguons en mer relativement inconnue, celui de la psychologie, de la médecine peut-être, et nous cherchons sans cesse un moyen de rester en équilibre pour nous-même et pour nos autres proches, tout en étant un soutien pour nos filles. On fait ce qu'on peut.
Bonne semaine Chantal.

Écrit par : quantique | 02/08/2021

c'est quand même fou comme ça dérape ! ta fille me fascine quand même, mais je ne suis pas sure que j'aurais envie d'argumenter ! c'est tellement ancré en eux que ça leur fait faire des trucs que personne d'autre ne ferait ! quelqu'un dans mon entourage à qui il reste 2 ans à travailler pour profiter d'une retraite paisible, va se faire mettre en maladie 2 ans; pour éviter le vaccin (ARN messager ça veut tout dire hein ! ) qui non seulement lui enlève sa liberté mais qui lui donnerait une puce qui changerait son ADN avec la 5G aux commandes !! lol
je dois dire que rester muette a été ma seule réponse !
courage !! bisous

Écrit par : chaourcinette | 02/08/2021

Répondre à ce commentaire

La différence dans mon cas, c'est que ce n'est pas simplement "quelqu'un dans mon entourage". C'est ma fille. Je ne pense pas que je me donnerais tout ce mal pour quelqu'un d'autre. J'argumente pour plusieurs raisons. D'abord, s'il n'y avait qu'une chance sur 1000 que cela la porte à réfléchir, ça en vaut la peine. D'autre part, si je lui interdisais d'en parler, comme je l'avais fait précédemment, je pense que ce serait tellement frustrant pour elle (c'était le cas) qu'elle risquerait de se tourner vers un ailleurs probablement délétère. De plus, cela effilocherait notre lien. Donc, j'opte pour la solution qui me paraît la plus adéquate.
Bisous Chaourcinette !

Écrit par : quantique | 02/08/2021

Arriver à maintenir votre lien est important tu as raison. Surtout si tu arrives à te préserver toi.
Je te comprends, c’est ta fille. Je crois que je ferais pareil.
En revanche, j’avoue que j’ai pris des distances avec des membres de ma famille, qui s’empêtrent dans des bêtises de ce genre, et devenaient agressifs et irrespectueux. Non merci, je ne souhaite pas maintenir ces liens là à tout prix. Il y a des limites malgré tout.

Écrit par : Agathe | 12/08/2021

Répondre à ce commentaire

J'ai un cousin qui est dans la même optique que ma fille et là, je ne sais comment me débarrasser de ses discours. En plus, il parle allemand et moi trop peu pour entrer dans des discussions productives. Par contre, il reste toujours poli et respectueux. Et comme je l'ai toujours apprécié jusqu'ici, j'hésite à le rembarrer. Mais je crois que le chemin se fait petit à petit dans ma tête pour lui faire comprendre sans le blesser (il est hyper sensible).

Écrit par : quantique | 12/08/2021

Écrire un commentaire