Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2018

Les petites caresses de l'ego

Je ne vais pas vous expliquer les détails de l'affaire, mais seulement vous dire que j'avais proposé une solution à un problème technique de nettoyage et de déménagement qui ennuyait mon mari. Il s'était enthousiasmé et extasié devant mon ingéniosité qui me paraissait pourtant, à moi, du simple bon sens ! Ben, ce n'est quand même pas désagréable !

Ça me renvoie au jour où j'avais bricolé avec Picolo, une maisonnette en carton pour le hamster. J'avais d'abord fait un petit plan pour lui montrer l'idée. J'avais prévu un toit à 2 pentes et une petite entrée. Il a regardé le croquis sans sourciller et probablement sans bien comprendre. Mais lorsque tous les morceaux ont été assemblés, il a eu un air émerveillé en me disant : "Mais comment tu sais que c'est comme ça qu'il faut faire ?" Ça m'a fait sourire. Après, en y repensant, je me suis dit que même si ce n'est que dans les yeux d'un gamin de 7 ans et demi, ce n'est pas négligeable d'être regardée de cette façon.

La troisième anecdote, toute récente, est celle du jeune gars qui, dans un magasin de seconde main, était sensé me faire un paquet que je pourrais emmener à vélo. Il me prévient : "Faire des paquets, c'est pas mon fort !" Je vais constater immédiatement qu'il a raison. De fait, il tend une ficelle sur un côté du paquet (genre, je prends la mesure) et le coupe. Sauf qu'il n'a pas pensé à faire le tour du paquet avant de couper et qu'il reste perplexe devant ce petit bout de ficelle trop court. Je propose de le faire moi-même. Soulagé, il me tend la ficelle et reste près de moi à me regarder, se sentant sans doute responsable du suivi. Moi qui suis facilement gênée quand on me regarde faire, j'ai l'impression que le gars est tellement mal à l'aise de sa gaucherie et de son inutilité, que je me sens, moi, parfaitement tranquille. Je ne pouvais de toute façon pas faire pire. J'entoure donc le paquet à gauche, de même à droite, et entre les deux, je fabrique une poignée pour pouvoir le porter. Il constate le résultat et ses yeux disent "wouaw". Je le remercie, lui rend son matériel en souriant et m'en vais le cœur léger. Voilà quelques secondes de gloire pour pas cher !

Commentaires

ça fait du bien à l'égo c'est sur !! C'est avec les enfants que c'est le plus probant...on a l'impression d'être carrément le prix nobel de l'année !! lol
Remarques , avec l'homme, j'ai souvent cette impression aussi ! comme il a deux mains gauches et que son cerveau tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre c'est assez facile de l'épater !
bises !!

Écrit par : chaourcinette | 06/02/2018

Répondre à ce commentaire

Tu es la reine de tous les temps alors ! ;)

Écrit par : quantique | 06/02/2018

Bon c'est vrai je ne suis pas tres a la fete ici...etant un homme...Mais ca ne me gene pas du tout....En fait,Quantique,je dois t'avouer,je m'attendais au pire pour ton prochain article....eh bien non,ca n'est pas arrive...Tu devines sans doute a quel theme je fais allusion et dont j'ai horreur,et qui me fout la deprime...Ici c'est le genre d'anecdote qui me plait...et peut etre meme le style qui me plait le plus...Bon,c'est vrai je suis contamine ces temps ci par Jean d'-----,comme tu le sais...En fait c'est pas l'histoire qui est la plus interessante,mais bien la facon dont elle est racontee...Je sais que mon commentaire va te rendre une fois de plus sceptique sur la sincerite de mes propos...Mais tu me connais deja...Je ne fais surtout pas du lechage de c-- Je vis l'instant present en mettant noir sur blanc mes sentiments...Si je faisais semblant,alors la ce serait tres grave pour moi...

Écrit par : Claude le blanc | 06/02/2018

Répondre à ce commentaire

Je n'aurais jamais cru que ce genre de note te plaise. Mais en fait, ça m'est égal. Tu n'as jamais imaginé que ce n'était pas le fait d'être un homme qui fait que tu n'es pas à la fête ici, comme tu dis ? Ni même le fait de dire ce que tu penses ? Je n'ai jamais mis en doute ta sincérité. Ce qui me désole chez toi, c'est que les échanges tournent à chaque fois en eau de boudin parce qu'on ne sait pas parler vraiment avec toi. Entre sarcasmes, critiques négatives, réponses à côté de la plaque ou carrément absents, conseils non sollicités et inappropriés qui reflètent bien peu d'empathie, d'objectivité et de respect de la personnalité de l'autre. Bref, j'ai déjà dû te dire plus ou moins tout ça en son temps. En tout cas, je peux déjà t'annoncer que je ne changerai ni les thèmes ni la manière d'écrire pour plaire. Ni à toi, ni à personne d'autre d'ailleurs. J'ai mes raisons d'écrire et celui qui n'apprécie pas ne revient pas chez moi, un point c'est tout.

Écrit par : quantique | 07/02/2018

Moi ça m'a fait ça un jour quand je montrais comment ouvrir une boîte de conserve à l'ancienne (sans languette ni prédécoupage), avec un ouvre-boîte basique, à des jeunes de vingt ans, j'ai eu l'impression d'être une experte, ça fait trop plaisir (et ça donne aussi un petit coup de vieux...). Le coup de la maison en carton, je l'ai aussi vécu plein de fois avec des petits, vu que j'étais instit, "waouh, maîtresse, tu dessines trop bien les chats (voitures, éléphants, moustiques, etc)" alors que je suis restée bloquée au niveau de dessin de mes dix ans :-D.
Et moi aussi, j'aime bien tes petits récits de vie, on s'y croirait :-) !

Écrit par : chenille | 07/02/2018

Répondre à ce commentaire

C'est mignon tout ça ! Et ça fait du bien :)

Écrit par : quantique | 08/02/2018

Je sais Quantique...je sais que tu reviendras tres vite meme sur le theme que je deteste...Mais je n'en dirai pas un mot....Ce sera une nouvelle epreuve pour moi...me retenir...Alors comme ca tu pourras te dire...Claude ne reponds pas et je sais ce qu'il en pense...Je me demande si mon silence arrivera aussi a t'agacer...Je suis vraiment entrain de faire une epreuve de style...Je me noie dans Jean d'O...

Écrit par : Claude le blanc | 08/02/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai trop pitié de toi, mon pauvre Cloclo ! J'ai donc banni ton adresse IP. Ainsi, tu n'auras pas besoin de te retenir. C'est moi qui le ferai. Et je ne saurai pas si tu auras cherché une fois de plus à m'agacer. Mais ça ne me pose aucun souci ...

Écrit par : quantique | 08/02/2018

y a pas de petites victoires ! tout est bon à prendre !!
Bisous Quantique !

Écrit par : Nots | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

C'est vrai, je prends ce que je peux ! Bisous, Nots !

Écrit par : quantique | 11/02/2018

Écrire un commentaire