Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2021

Les complots du dimanche

Ma fille nous avait invités à venir manger dimanche à l'occasion de son anniversaire. Comme par la suite, au téléphone, elle semblait sans énergie, j'ai proposé de partager simplement un gâteau, ce qui l'arrangeait bien.

Elle semblait de bonne humeur et l'ambiance était bonne. La veille, elle avait été invitée par mon autre fille (qui appréhendait certains sujets de conversation). Mais tout s'était très bien passé. Elles avaient rigolé, chanté et même dansé. Elle n'avait que peu abordé les thèmes sensibles du moment. Mais le peu qu'elle en a dit est quand même interpellant ! Elle a déclaré qu'Angela Merkel avait démissionné et comme sa sœur disait ne pas en avoir entendu parler aux infos, elle s'est étonnée : "Ah bon ? Ils n'en ont pas parlé ?" (sous-entendu aux médias "classiques".) Elle a aussi expliqué que les grilles installées autour du Capitole après l'invasion du 6 janvier n'étaient en fait pas destinées à prévenir une nouvelle pénétration par la force, mais qu'elles allaient servir à empêcher l'évasion des prisonniers qui y seront enfermés dans le futur. Je suppose qu'elle parle des "corrompus pédo-satanistes & co" qui sont tous sur le point d'être arrêtés. Et aussi que Trump prévoit de construire un nouveau Capitole pour rendre le pouvoir au peuple. (?!) Bref, vous voyez le genre !

Je m'étais un peu préparée à réagir à ce genre de discours, mais avec nous, elle n'en a rien dit. Par contre, elle s'est étendue sur les aberrations du vaccin anti-covid. Je n'avais pas toutes les données en tête pour contre-argumenter. De toute façon, comme d'habitude, elle ne demandait aucun avis. Elle monologuait. J'ai tout au plus apporté quelques nuances qu'elle a accueillies par une moue. Il n'y a pas eu de réelle controverse. Je n'avais donc pas de point de départ pour expliquer à Picolo, comme je l'avais prévu, qu'il n'était pas obligé de prendre parti. Qu'il pourrait décider plus tard de ce qui lui semblait vrai, quand il serait capable de s'informer par lui-même.

Un moment donné, il fallait que je sorte les chiens. Mon mari et Picolo m'ont accompagné. Ma fille n'a pas voulu. Du coup, j'aurais eu l'occasion de parler à Picolo en aparté. Je n'ai pas pu. J'imaginais qu'il répèterait mes paroles à sa mère et qu'elle y verrait une sorte de complot contre elle. En tout cas une contre-influence à son insu. Je préférais en parler en sa présence.

Quand je discutais le matin avec ma fille cadette, on cherchait ce qu'on pouvait faire pour aider l'ainée. Tout à coup, elle a dit qu'elle avait l'impression qu'on était en train de comploter. Décidément, on n'en sort pas des complots ! J'ai quand même précisé que les complots pouvaient être positifs !

What do you want to do ?
New mailMa fille nous avait invité à manger pour son anniversaire. Mais finalement j'ai proposé qu'on partage simplement un gâteau.
What do you want to do ?
New mail
Je suis contente du fait qu'elle ait décidé de prendre les anti-dépresseurs que la psychiatre lui a prescrit. Même si c'est à contre-cœur. Pourtant, elle l'avait pris quand elle était enceinte et ça lui avait fait du bien. Elle prétend avoir cette fois des sensations désagréables. Je suis par contre inquiète qu'elle ait maintenant l'impression que cette femme ne pourra pas l'aider. Impression accentuée par sa visite chez le médecin-conseil qui lui suggérait d'aller plutôt voir quelqu'un du côté des thérapies alternatives, micro-kiné ou autre. Elle pense ne pas continuer les rendez-vous hebdomadaires chez la psychiatre. Elle avait pourtant pris cette décision elle-même. Heureusement, si je puis dire, elle a besoin d'un vrai médecin pour lui délivrer une attestation pour son boulot. Elle devra donc la voir au moins une fois par mois. C'est peu, mais c'est mieux que rien.
 
Quand nous étions prêts à partir, debout, habillés, nos affaires à la main, les chiens en laisse, elle a commencé à raconter que Picolo avait posé des questions à propos de la présidence aux Etats-Unis. Elle dit lui avoir expliqué comment ça fonctionnait, les mandats de 2 X 4 ans et tout ça. Elle était toute fière de nous déclarer que la conversation avait duré 3 heures, tant Picolo avait montré de l'intérêt. Elle n'a pas donné plus de détails quant aux explications qu'elle lui a données, mais étant donné qu'elle lui a conseillé de n'en parler à personne, j'imagine que ce n'était pas une simple séance de culture générale, mais plutôt ce qu'il faut bien appeler de l'endoctrinement. J'étais un peu abasourdie et prise de court. Je n'ai pas su quoi dire ...
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail

Commentaires

c'est pas grave QUantique, tu trouveras les mots et l'occasion plus tard. Et puis tout ne repose pas sur toi...

bisous

Écrit par : Nots | 28/01/2021

Répondre à ce commentaire

Je l'espère ... Merci ...

Écrit par : quantique | 30/01/2021

Courage Quantique et bienveillance à ton égard...tu fais ce que tu peux et comme le dit Nots, tu auras d'autres occasions...bisous

Écrit par : PaoDora | 28/01/2021

Répondre à ce commentaire

Merci Pao !

Écrit par : quantique | 30/01/2021

Je voulais commenter cet "article" même si le suivant est là.
Je trouve sage de ne pas se précipiter à dire à Picolo qu'il se fera son idée plus tard, une fois en mesure de s'informer par lui-même. Là, tu n'aurais pu lui en parler qu'entre deux portes, en vitesse, et ça peut être déstabilisant d'autant plus qu'il vous aime toutes les deux (sa mère et toi) et pourrait ainsi se trouver pris dans une sorte de conflit de loyauté.
Il va à l'école, a des copains, des cousins, ses grands-parents, sa tante, sa maîtresse. Il entend sûrement d'autres sons de cloches que ceux de sa mère.

Écrit par : Chantal | 02/02/2021

Répondre à ce commentaire

Je crois que tu as raison. De moi-même déjà, je n'étais plus aussi pressée de "parler" à Picolo. Je vais plutôt attendre qu'une occasion se présente naturellement et en présence de ma fille. Oui, il entend d'autres sons de cloche. Il n'entend même que ça. Personne dans l'entourage de ma fille n'est d'accord avec elle. Je me demande comment il ressent le fait que sa mère ait une opinion si différente et comme tu le dis dans ton autre commentaire, ce doit être lourd pour lui de devoir garder ça pour lui.

Écrit par : quantique | 02/02/2021

Écrire un commentaire