Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2020

Parfois, j'en ai marre !

IMG_6858.JPGParfois, j'en ai marre des difficultés relationnelles, des communications compliquées.

Parfois, je suis fatiguée de peser mes mots voire de carrément les taire.

Parfois, j'en ai assez de la susceptibilité, des interprétations erronées, de la manipulation, de la mauvaise foi.

Parfois, je désespère de ne pas dire les bons mots. Ceux qui auraient fait du bien et de constater qu'au contraire ils blessent ou du moins énervent.

Parfois, j'ai envie de me retirer dans mon jardin avec mes chiens, mes patates, mes framboisiers et mon Bouddha. De me confiner dans la nature ... en ermite ...

What do you want to do ?
New mailÇa ne m'arrive pas si souvent
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail

Commentaires

Le Verbe, c'est la Vie, dit-on. Communiquer est primordial et pourtant souvent si compliqué, c'est vrai. Ceux qui te connaissent et t'apprécient savent que tu aimes analyser, déchiffrer pour comprendre, aider...tu es bienveillante et tes mots ont du sens et sont souvent sources de questionnements, de réflexion...chacun de nous peut être maladroit, c'est humain.
Je comprends ton ressenti, tes doutes...ils me traversent aussi...comme beaucoup, je pense. Bisous Quantique ♡

Écrit par : PaoDora | 17/06/2020

Répondre à ce commentaire

Merci Pao, tu es gentille ! Maladroite ? Sûrement parfois ... Ceci dit, il n'y a pas que ça. Je suis confrontée pour le moment à différentes situations relationnelles, amicales ou familiales qui me frustrent ou me mettent en colère. Alors, je ne sais quoi faire de cette frustration, de cette colère. Du coup, souvent je me tais. Parfois avec sagesse, parfois avec amertume. Avant-hier par exemple, sur facebook, j'étais en colère contre une personne qui avait pondu un texte s'opposant au fait de réécrire l'histoire de la colonisation belge au Congo en n'omettant plus les exactions commises par les Belges. Mais aussi contre la personne (noire) qui demandait cette réécriture. Dans un premier temps, je me suis dit que ça ne servait à rien de réagir. Je connais l'état d'esprit de l'ancienne collègue qui publiait ce texte. Mon avis n'allait pas la convaincre, ni même la faire réfléchir. Puis, n'arrivant pas à me détacher de l'affaire, j'ai relu sa publication plusieurs fois. Au fur et à mesure, je découvrais non pas un simple point de vue, mais du mépris pour la personne mise en cause, ce qui m'a encore plus mise en colère. Finalement, je lui ai quand même dit (écrit) ma façon de penser. Poliment, comme je le fais toujours. Je l'ai fait pour me libérer, moi. Cela m'a-t-il libérée ? Oui, pour le moment en tout cas. Comme tu le vois, mon repli n'est que dans la tête. Un fantasme qui ne doit pas être assouvi :) Bisous et bonne journée, Pao !

Écrit par : quantique | 18/06/2020

Si cela te libère toi déjà, c'est bien :-) peut être faire un retour en message privé dans certains cas qui risquent d'exacerber les tensions ;-)
Belle journée à toi aussi, bisous
Ps: c'est beau de rêver, lol

Écrit par : PaoDora | 18/06/2020

Répondre à ce commentaire

Heureusement qu'on peut rêver, même s'il s'agit parfois de trucider quelqu'un. Ça défoule et ça nous empêche de le faire en vrai ! ;)

Écrit par : quantique | 18/06/2020

« Mes patates » mdrrr
Je me sens visée-concernée par ta note.
Heureusement, avant de la lire je t’ai mis un mot gentil sur mon blog.
P.S : moi aussi j’en ai ras le cul, ça me pète les couilles !!!!
PS2 : J’adore ton jardin, tu m’étonnes que t’es mieux confinée là-bas avec tes patates, plutôt qu’à te prendre la tête sur FB ou overblog...

Écrit par : Chloé | 18/06/2020

Répondre à ce commentaire

Oui, j'aimais bien le contraste entre le Bouddha et les patates :) En effet, tu apparais de-ci delà entre les patates et les framboisiers. ;) Mais tu n'es pas toute seule, tu l'auras compris. Y a toute une faune dans mon jardin. Merci pour ton commentaire sur ton blog. J'ai apprécié.

Écrit par : quantique | 18/06/2020

Écrire un commentaire