Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2019

Plaisir inattendu

Mercredi, je reçois un coup de fil d'une dame qui venait d'être désignée tutrice d'une jeune fille (mineure étrangère non accompagnée). Elle m'explique que le compagnon de cette jeune fille est le jeune Syrien dont je m'étais occupée jusqu'à ses 18 ans, Jamal ! Mon rôle avait alors pris fin, vu sa majorité. J'avais encore eu des nouvelles parce qu'il avait eu des problèmes pour obtenir le visa de sa famille qu'il voulait rapatrier en Belgique. Une association m'avait contactée à ce sujet. Plus tard, la police m'avait téléphoné parce qu'ils le recherchaient en tant que témoin et victime d'une rixe au couteau. Il avait été blessé sans trop de gravité. J'avais moi-même tenté d'avoir de ses nouvelles à son portable et par facebook, mais il ne m'avait pas répondu.

En début de semaine, avant ce coup de fil donc, j'en parlais justement à mon mari, disant que je ne saurais sans doute jamais si sa famille l'avait rejoint en Belgique, s'il était retourné au Liban où sa famille s'était réfugiée, ou s'il était resté seul en Belgique.

Et voilà que cette tutrice m'apporte tous ces renseignements sur un plateau d'argent ! Elle me raconte que l'amie de Jamal, dont elle est tutrice est enceinte (à 16 ans) et qu'en parlant de moi, il s'était enthousiasmé, qu'il voulait avoir mon numéro de portable car il ne l'avait plus et qu'il voulait me contacter ! Wouaw ! Ça faisait plaisir à entendre !

Cet après-midi, un coup de fil : "Bonjour madame." En entendant l'accent, je crois que c'est quelqu'un de la famille de ma pupille qui m'appelle. J'attends ce qu'il a à me dire. Mais vous l'aurez compris, c'est mon ex-pupille en personne que j'ai au bout du fil ! Il baragouine quelques phrases que je ne comprends qu'approximativement. Je lui réponds, mais il ne me comprend pas. Son français ne s'est pas beaucoup amélioré. Alors, à bout de vocabulaire, il me dit en parlant de lui-même :"Tu connais Jamal ?" Oui, je connais Jamal ! Il pousse un grand "Ahhhhh" de satisfaction. Entre toutes ses phrases chaotiques et les miennes dont le sens lui échappe pour la plupart, je comprends qu'il va se marier. Un moment donné, il me lance un "Je t'aime ! Tu es ma mama !" plein de fougue. Je ris. Il était plus réservé à l'époque où je l'ai pris en charge. Je dis que je suis contente d'avoir de ses nouvelles. Il ne comprend pas. Je dis que ça me fait plaisir. A-t-il compris ? Je ne sais pas. Mais un courant de sympathie passait au-delà des mots. C'était cool !

Autant je ne souffrais d'aucune déception majeure concernant l'ignorance où j'étais de la vie que menait maintenant Jamal, autant j'ai été surprise de l'émotion agréable que ce coup de fil a provoqué en moi. Je souris encore en y repensant ...

 

Commentaires

C’est trop touchant ! J’étais toute émue pendant cette lecture.

Écrit par : Chloé | 18/10/2019

Répondre à ce commentaire

Trop chou.
Peut-être qu’il va te demander d’être la marraine de son baby...

Écrit par : Chloé | 20/10/2019

Ça ce serait fort ! Je ne sais pas si c'est dans leur coutumes en Syrie.

Écrit par : quantique | 20/10/2019

Ah oui c vrai.. En tout cas, vous 2 c’est une jolie histoire.

Écrit par : Chloé | 28/10/2019

Une belle expérience pour moi en tout cas !

Écrit par : quantique | 05/11/2019

Et tu sais quoi ? Pour couronner le tout, il m'envoie un sms dans l'après-midi. Une petite main qui s'agite pour dire bonjour et une fleur ! C'est pas mignon ? Je lui ai répondu par un sourire, un soleil et une autre fleur. :)

Écrit par : quantique | 19/10/2019

Répondre à ce commentaire

♥️

Écrit par : Daisy | 29/10/2019

Répondre à ce commentaire

Bisous, Daisy !

Écrit par : quantique | 01/11/2019

charmant ce jeune homme ! tu lui as sans doute fait une forte impression et c'est touchant !
ça fait un siècle que je ne vais plus traînailler sur les blogs....vilaine que je suis !!!
bisous bonne samaritaine !

Écrit par : chaourcinette | 31/10/2019

Répondre à ce commentaire

Quand je me suis occupée de lui, je sais qu'il me respectait. Il me faisait également tout à fait confiance. Mais malgré quelques bons moments un peu moins "officiels", et comme il n'avait pas répondu à mes tentatives de contact ultérieurs (juste pour savoir comment il allait et s'il était toujours en Belgique) je n'aurais jamais parié sur un tel enthousiasme ! :)
On va sur les blogs quand on en ressent l'envie ou parfois le besoin. C'est que ce n'est plus le cas pour toi ... Bisous, Chaourcinette-coccinelle !

Écrit par : quantique | 02/11/2019

Écrire un commentaire