Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2018

Les types de résidents

Je ne ne vais pas faire un catalogue exhaustif des types de résidents en maison de retraite. Ce serait un peu limitatif. Mais je voulais réagir au commentaire de Chaourcinette qui pense que ces personnes n'ont qu'une envie, c'est de se racrapoter dans leur chambre et de ne pas bouger.

Dans la maison de retraite où je suis bénévole, parmi les personnes atteintes de démence, il y a quelques cas dramatiques qui semblent souffrir tous les jours d'être perdus et s'agitent. D'autres ne s'agitent qu'occasionnellement. Certains sont calmes et ne quittent pas leur fauteuil de la journée, sans plus. Et quelques-uns sont toujours joyeux, mais il est vrai que ce sont des exceptions.

En ce qui concerne ceux qui sont encore capables de participer aux activités, il y a ceux qui refusent tout, pour différentes raisons. Parce qu'ils préfèrent le feuilleton à la télé, parce qu'ils n'aiment pas la promiscuité, parce qu'ils ont de la visite ou parce qu'ils préfèrent une autre activité personnelle (puzzle, cartes, tricot, lecture ...)

Il y a ceux que l'on "pousse". Ils viennent parce qu'ils n'osent pas dire non. Ils se sentent obligés. Parmi eux, certains sont soulagés quand c'est fini. D'autres se disent que finalement ça leur a plu. Qu'ils ont bien fait de venir. C'est ce qui rend difficile la façon de les motiver. Encourager, sans forcer. Ce n'est pas toujours facile à évaluer. La responsable principale a tendance à pousser beaucoup. Elle va jusqu'à prétendre leur demander de l'aide. Moi je n'aime pas cette tactique. J'ai l'impression qu'il s'agit d'une manipulation et que la personne n'a pas un véritable choix. Elle accepte "pour faire plaisir". Ce que les résidents aiment généralement bien c'est d'emmener leurs œuvres, même si, en fait, c'est une(e) bénévole qui l'a réalisée pour la plus grande part, si pas entièrement.

Il y a aussi ceux qui viennent, sans participer. Ils sont contents de voir faire les autres et ça les change des 4 petits murs de leur chambre.

Et puis, il y a ceux qui viennent volontiers. Soit par intérêt véritable, soit par défaut, pour ne pas s'ennuyer. Et ça, c'est chouette !

Demain, on va faire des décorations de Pâques ...

Commentaires

je retrouve en effet toutes ces catégories ! Nous avions aussi quelques fortes têtes qui ne descendaient que pour faire suer les autres ! lol Fortes personnalités dans leur vie d'antan elles continuaient à se battre pour des babioles....
et je ne te parle même pas des messieurs !! lol On en avait un, véritable bourreau des coeurs, qui flirtaient allègrement avec 3 ou 4 pensionnaires, et si tu les réunissais dans la même salle c'était la débandade !!! les plus valides se crêpaient le chignon, une autre pleurait, tant est si bien qu'on en remontait dans les chambres pour éviter le conflit général !
On avait comme bénévole un objecteur de conscience, qui faisait son service militaire dans l'animation...eh bien, les mamies tentaient de se l'annexer, étaient jalouses s'il accordait un peu d'attention à l'une et pas à l'autre....il avait du mal à gérer le pauvre !!
à l'époque nous n'avions pas de malades d'Alzheimer...Donc c'était un peu plus facile, mais la vieillesse était parfois mal acceptée par certain et on en faisait les frais...Mais j'ai quand même aimé bosser avec eux....
Bises !

Écrit par : chaourcinette | 19/03/2018

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc ! Quelle ambiance tu nous décris là ! J'ai assisté une seule fois à une prise de bec. J'ai un peu fait tampon entre les 2 dames et ça n'a pas été trop loin. J'entends aussi que certaines ne se supportent pas, mais je n'ai jamais rencontré de papy don Juan par exemple. J'aime bien quand tu parles de "débandade" à propos du bourreau des cœurs ! ;)

Bisous, Chaourcinette !

Écrit par : quantique | 19/03/2018

j'ai écris débandade en toute connaissance de cause !! lol
Le monsieur, un grand dégingandé , portait un costume qui avait dû être blanc-beige à un moment, froissé et une cravate nouée à la "mord moi le noeud".....lol
Un jour, avec la femme de ménage j'ai fait l'inspection de sa chambre, quelle surprise nous avons eu en défaisant son lit !! le bougre faisait la sieste tout habillé avec ses chaussures et les draps étaient noirs de crasse....Les femmes de ménage s'étaient déjà plainte mais il m'a fallu le voir pour y croire !!
Il a fallu faire intervenir un infirmier afin de l'obliger à aller sous la douche et surtout à enlever ses chaussures pour dormir !!
et les mamies se battaient pour lui !! lol bises !

Écrit par : chaourcinette | 20/03/2018

Répondre à ce commentaire

Ben oui ! Avec l'âge, la vue baisse, l'odorat faiblit. Il reste l'illusion : un grand monsieur costume-cravate. Sans compter la tchatche sûrement ! La classe quoi ! ;)

Écrit par : quantique | 20/03/2018

Écrire un commentaire